Casey Jones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Casey Jones

Message par Azelat le Sam 5 Sep - 20:05

Prologue:


Ils s'étaient rencontré au milieu de la nuit, comme d'habitude. L'un venait, l'autre l'attendait, généralement assis dans un fauteuil haut de gamme. Il regardait par la fenêtre, attendant son petit protégé. Quand ce dernier arrivait, un seul mouvement de tête sur le côté, et un regard du coin de l'oeil suffisait pour qu'il le repère. Le lieu était différent à chaque rencontre, mais l'ambiance était toujours sombre, d'un calme presque angoissant. Quelques hommes accompagnait cet personne mystérieuse, qui se servait toujours un verre de n'importe quel alcool qu'il pouvait trouvé, qu'importe la maison, ou le propriétaire, puisqu'en général, ce dernier se trouvait toujours à ses pieds, baignant dans son sang. Des hommes qui l'avaient contrariés, ou qui, simplement, ne lui servait plus à rien dans ses affaires ou dans sa vie. Pas de témoins, pas de traces. Il ne fallait pas qu'il prenne le risque de se découvrir. Il fonctionnait comme ça. C'était marqué dans le contrat. Toutes personnes qui travaillait pour lui finissait fatalement, un jour ou l'autre, par mourir. Sauf son "petit protégé".

Ce soir là, il arriva dans le grand salon, dans cette villa surplombant la colline. Seul, il s'approchait, tandis que son mentor regardait par la baie vitrée. Ce dernier lui fit signe de se mettre à côté de lui, ce qu'il prit la peine de faire, enjambant le cadavre d'un homme trop bavard. Pas un seul mot, pas un seul bruit. Les hommes de mains se chargeaient de faire le ménage, pendant que ce mystérieux personnage, encore assis dans son fauteuil, commença la conversation, d'un air intriguant.

" Regarde moi cette ville. Qu'est ce qu'il te vient à l'esprit quand tu la vois ?
- Dites moi que je ne suis pas venu ici pour faire de la philosophie de base du petit criminel...
- Fais attention à ce que tu dis Casey. Je ne suis pas sûr que, dans les circonstances actuels, tu es l'autorisation de me parler ainsi. "

Les yeux du "mentor" prenait rapidement un air agressif, qui ne plaisait pas à Casey. Mais ce dernier n'avait pas réellement la position de force, et se contentait d'attendre une réaction.

" Damian, Noah, Shana... Et j'en oublie. Ca fait beaucoup de personnes pour une seule soirée.
- Il aurait dû s'y attendre.
- Damian n'a jamais été un fin stratège.
- Mon père avait juste pété les plombs... Il n'a pas fait attention aux circonstances de ses actes.
- Ca qui n'excuse pas son échec. Il en est mort.
- Qu'est ce que ça peut vous faire ? Vous n'avez jamais traité avec lui.
- Exact... Mais plus les Jones et les Orton disparaissent, et plus ça me rend vulnérable.
- La faute à qui ?
- Shawn Hayes est le responsable de la plupart des morts, mais ce n'est pas encore lui le responsable de cette guerre ridicule.
- Dwayne Orton est coupable.
- Jessy et Sheyla Orton sont coupable... C'est elle qui n'ont pas obéit au vieux. Shawn Hayes n'est qu'un dommage collatéral qui a coûté cher aux deux côtés.
- Beaucoup trop cher à mon goût. Il a même tué "Tayron Dowen". Ca devrait faire tilt dans votre tête un acte pareil.
- Qu'importe... Au moins Shawn ne cherchera pas plus loin que l'histoire ridicule que ce vieux con inutile lui a raconté. "


L'homme se levait, posant son verre sur le bureau derrière. Il se mit face à Casey, le regardant attentivement, avant d'enchaîner:

" Pourquoi ne pas tuer Shawn Hayes ?
- Tu ne touchera pas cet homme. Il m'encombrera encore plus mort que vivant.
- Et moi je fais quoi ?
- Tu sais ce que tu dois faire Casey.  "


L'homme claquait des doigts, signalant à ses gardes de le suivre, emportant le corps. Casey fixa quelques instants par la fenêtre, réfléchissant à ses actes futurs, avant d'ajouter:

" Oui... Je vais tuer Shawn Hayes moi même. "

Le "mentor" s'arrêta. Faisant signe à ses hommes de sortir. Il s'approchait de nouveau vers Casey, avant de le plaquer contre le mur, lui collant le canon de son arme sur son front.

" Touche à Shawn Hayes, et je t'assures que tu ne touchera plus jamais rien d'autre de ta vie. Je t'ai sauvé à WilloBrook d'une mort certaine, je peux tout aussi bien te remettre dans le même état dans lequel je t'ai trouvé. Tue qui tu veux d'autre, brûle ce que tu veux, mais devant moi, sache rester à ta place !"

L'arme venait rejoindre l'intérieur de la veste de l'homme, qu'il remettait droit avant d'attacher quelques boutons et de se diriger vers la sortie. Casey ne bougeait pas, regardant le tapis au sol couvert de sang. Il savait qu'une telle menace était réel, et il était inimaginable quant à la façon dont elle serait mise à exécution. Tranquillement, il sortit de la villa à son tour, regardant le véhicule du "mentor" s'éloigné. Main dans les poches, Casey rejoignait son véhicule, garé quelques rues plus loin, repartant ensuite sur les routes éclairées de Los Angeles.



Il avait un rendez-vous. Il n'était pas forcément prévu, mais fatalement immanquable. A l'autre bout de la ville, à la périphérie du quartier délabré que devenait jour après jour WilloBrook. Ce n'était plus Damian et Jessy contre Dwayne Orton, mais Jessy contre un homme inconnu. Le groupe de Dwayne prospérait, encore. Quelqu'un avait prit les reines directement après la mort de Tayron Dowen. A croire que le groupe n'était pas si en déclin que ça. Casey se fichait pas mal de cette guerre désormais, quand il voyait qu'il n'appartenait plus vraiment à aucun des camps.

Une fois arrivé sur les lieux, Casey regardait au travers de la fenêtre de son véhicule, dont le moteur rugissait encore et dont les phares éclairaient la route usée de par sa fréquentation. Il fixait les quelques jeunes dans la ruelles, dealant ce qu'ils avaient à un autre jeune du quartier. Ils fouillaient leur poche, comptaient les billets et les sachets, éclairé seulement par le petit lampadaire accroché au mur. Casey descendit du véhicule, s'approchant d'eux, et restant dans l'ombre, le regard sûr de lui, et le ton de la voix menaçant.

"Qu'est ce que vous branlez ?
- Quoi ? T'a un problème ? c'est notre terrain, vient pas faire chier et retourne jouer ailleurs mon gars."


Casey s'approchait, main dans les poches, venant fixer un à un l'ensemble du groupe. Trois d'entre eux détalaient à sa vue, tandis que les trois autres ne bougeaient plus, tremblant de tout leur corps, face au visage effrayant que donnait la combinaison de l'air particulier de Casey à la lumière tamisé du lampadaire.

" Oh merde... Merde... Ecoute Casey... On fait rien de mal, juste que...
- Cassez vous. Ou je te jure que l'argent que tu ramasse avec ta saloperie ne sera pas suffisant pour couvrir les frais médicaux."


L'homme s'exécuta, suivit de ses deux compagnons. Ils couraient dans le noir profond de la ruelle. Casey restait un personnage craint dans le coin, de part son surnom "Le survivant". Le genre de type qui avait remit d'équerre une bonne partie des jeunes lorsqu'il dirigeait son groupe, qui est revenu après s'être prit plusieurs balles, et qui est resté ensuite pour exécuter les volontés de Damian dans le quartier. Dans cette logique, Casey restait très peu connu des hommes qui étaient sortit du quartier. Ceux qui oubliaient rapidement d'où ils venaient, et qui ils fréquentaient, alors que leur vie se résumait juste à passer la majorité de leur temps sur le trottoir d'en face.
Une fois les dealers renvoyés chez eux, Casey revenait sur ses pas, jusqu'à sa voiture, regardant autour de lui. Quelques femmes sur le trottoir, et certainement trop jeunes pour le métier qu'elles faisaient. Casey en connaissait quelques unes. De l'autre côté de la route, ce n'était plus le même monde. Un monde pour ceux qui avaient réussis, et où les noms de Damian et Jessy étaient bien connu, comparé à celui de Casey.
Deux hommes se tenaient droit devant l'entrée du club miteux qui se présentait derrière eux. Les néons n'avaient pas été changés depuis des années, et c'était un miracle qu'un tel business n'avait pas encore été détruit. Il appartenait à un plus ou moins riche collaborateur de Damian, qui, par force des choses, travaillait maintenant pour Jessy. De l'argent était blanchie là dedans, et c'était le meilleur moyen de faire tourner tout type de produit pour jeunes toxicoman en manque. Casey traversa la route, évitant les quelques voitures qui roulaient soit trop vite pour éviter le quartier, soit trop lentement pour observer les femmes sur le trottoir, dont le décolleter était bien plus que provocant.
Casey n'eu aucun mal à entrer dans le bar lorsqu'il c'est présenté. Visage inconnu pour les gardes, mais un charisme qui était propre au grande personne de ce monde. Le club était plein, la musique trop forte et les hommes flirtant avec les femmes. De l'alcool et de la drogue à flot, et jamais de violence. Un paradis derrière quatre murs misérable. Casey traversa l'ensemble du bâtiment, rejoignant l'arrière boutique. Elle abritait l'une des plus grosse table de poker clandestine du quartier. Une fois entré dans la pièce désiré, il venait s'installer, tandis que les joueurs ne comprenaient pas vraiment.

" Putain, t'es qui toi ?
- Un gros joueur.
- Aaah... T'es venu pour la partie de ce soir hein ? On mise tous très gros là.
- Ouai...


La partie durait maintenant depuis plusieurs dizaines de minutes. Casey, au défaut de ne pas être excellent, gardait le rythme, avec quelques mains chanceuses. Il y avait énormément d'argent sur la table. De l'argent qui finissait droit dans les poches de Jessy. Casey connaissait le stratagème. Si le joueur bossait pour Damian, une majorité de l'argent revenait à ce dernier. Si le joueur ne bossais pas pour Damian, alors jamais il ne quittait la pièce. Personne ne le savait, et ainsi, beaucoup de joueurs tournaient à cette table. Si bien qu'à force, le stratagème fut ébruiter, et que maintenant, l'ensemble des joueurs bossait à l'époque pour Damian. C'était ridicule de miser autant d'argent, sachant qu'aucun d'entre eux n'en verrait jamais le total dans sa poche. Mais au moins la part au joueur était suffisamment conséquent pour que cette table continue de tourner. Et parfois, ça pouvait rembourser des dettes.
Tous ici étaient concentrés sur leur partie. On lisait la déception pour les perdants, et la joie absolue pour le gagnant, à chaque tour. Casey faisait rapidement le tour des lieux de part son regard, venant refixer les joueurs. Se penchant en arrière, et mettant la chaise sur deux pieds seulement, il finit par s'exclamer.

" Hey les gars... Vous êtes stressé ? On dirait que vous jouez vos vies là.
- T'a pas idée mon gars.
- Oh que si..."


Aussitôt, il remit la chaise sur ses quatre pieds, se relevant rapidement. La chaise suivait le mouvement en tombant cette fois-ci en arrière pendant que Casey venait dégainer une arme de son manteau. Le regard des hommes fut dévier le table au fracas de la chaise contre le col, alors que deux balles avaient déjà éliminer deux des joueurs. A peine eut-ils le temps de comprendre que deux autres joueurs rejoignaient l'au-delà, leur tête tombant sur la table. Casey venait d'enchaîner les quatre hommes à la suite, au travers des jetons, des billets et des cartes qui volaient. En suivant le sens inverse des aiguilles d'une montre, et en le laissant juste que son voisin pour achever le tour. Lorsque celui ci se leva tout en dégainant son arme, la cross de Casey venait rejoindre sa mâchoire, craquant à l'impact. L'homme tomba en arrière pendant que Casey lui tira deux balles au niveau de l'abdomen et du coeur. L'arme venait rejoindre l'intérieur du manteau, que Casey prit la peine de refermer à moitié, avant de s'approcher de la table, et de ramasser l'ensemble des billets, rejoignant un sac trouvé dans la pièce. Il n'avait pas compté l'argent, mais savait que ça allait faire mal à la découverte, pour Jessy en l'occurrence, qu'il voulait punir.

Le sac sur l'épaule, Casey commença à rejoindre la sortie, avant de s'arrêter net et de regarder une dernière fois la table. Se rapprochant, il saisit les deux cartes appartenant à son voisin.

"Mmh... Un roi... Tout roi mérite un prince pour prendre sa place... Au grand malheur de la reine."

Il jeta la carte sur le cadavre. Et tandis qu'elle se recouvrait d'un sang encore chaud, Casey rejoignit la sortie comme si de rien n'était. Il partait calmement, pensant à la suite des évènements. Il savait que cette table qui durait depuis des années disparaissaient soudainement. C'était ça, une punition pour la nouvelle "reine" Jessy, par le "prince" Casey, pour avoir trahi le "roi" Damian. Au défaut de ne pas pouvoir tuer sa mère, par ordre du "mentor", au moins pouvait-il la faire souffrir.

C'était cela son héritage. La destruction et la souffrance.


Dernière édition par Azelat le Jeu 10 Sep - 20:24, édité 3 fois
avatar
Azelat
Admin

Messages : 21
Date d'inscription : 05/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://badassteamforum.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Casey Jones

Message par Azelat le Lun 7 Sep - 20:45

Chapitre I:

Casey n'avait pas eu la force de rentrer jusqu'à chez lui. Il c'est alors contenté du minimum. Un retour à la rue ne lui faisait pas de mal de temps en temps. Le motel était misérable, les draps décousue, et les ressorts des lits grinçaient comme rien ne pouvait grincer. Il avait terminé la soirée dans un club du clan opposé à celui de Jessy. Le propriétaire l'aimait bien tout de même. Casey l'avait sortit de situations plus délicates les unes que les autres. L'addiction, les dettes, et la rue au plus bas niveau possible. Ce qui fit qu'il avait eu le droit à quelques boissons gratuites plutôt qu'une balle dans le crâne. La soirée était agité. Trop d'alcool dans le sang pour réfléchir aux actes, et encore trop le lendemain pour se souvenir de tout. Casey se levait avec un énorme mal de crâne, réveillé par la sonnerie de portable. Aussitôt, il sortit du lit, difficilement, laissant la jeune femme dans son lit qui lui servait de compagnie pour la nuit.

Quelques cachets pour faire passer la douleur, et aussitôt il revenait renfiler ses vêtements, regardant le message sur son téléphone qui lui donnait rendez-vous. Son manteau restait introuvable, jusqu'à ce qu'il le vit servir de couverture à la demoiselle. Il s'approcha d'elle, titubant encore légèrement, résultat d'un réveil mal calibré.

" Merci... Truc.
- Qu'est ce que tu fais... Tu va quand même pas laisser une jolie femme ici, nue et sans couverture dans un lit ?
- Si. "


Il rejoignit la porte, avant de la claquer. La femme n'avait rien eu le temps d'ajouter, ni même celui de comprendre une réponse pourtant aussi claire. Casey rejoignait la sortie, passant son bras devant ses yeux pour se cacher du Soleil qui venait l'éblouir. Le ciel était dégagé, si on oublie la pollution. La musique sortaient de plusieurs côtés, composés chacun de deux ou trois groupes qui discutaient et passaient leur temps à se droguer, à rester planter là, ou simplement à regarder les passants. Casey déambulait dans la rue en cette matinée, qui en réalité s'avérait être le début d'après-midi d'après sa montre. Sa voiture était garé un peu plus loin, sur le trottoir. Lorsqu'il la vit, quelques afro-américains un peu trop déterminé s'étaient posé dessus. L'un d'eux cherchait à l'ouvrir, aussi bien par les portes que par le coffre.

" Descendez de ce capot, et toi, t'avises même pas à fouiller l'intérieur. "

Tous obéissaient, et restaient derrière un homme trop curieux de connaitre la suite des évènements. Après avoir retirer ses mains de la poignée du coffre, il vint à s'approcher de Casey.

" J'aimerais bien savoir ce que tu va faire le borgne.
- Mon oeil fonctionne encore malgré la marque, et tu sera prié de me regarder avec un autre air, ou le tiens risque de rapidement déconner. "


Les hommes riaient. Casey les regardaient un à un, avant de dégainer son arme, et de la pointé sur le front de l'homme.

" Quoi ? Tu va me buter, en plein milieu de la rue ? "

Casey souriait, décalant l'arme au niveau de l'oeil gauche de l'homme.

" Oui. "

Une réponse encore très claire, des rires, et une détonation, puis plus aucun bruit. L'homme s'effondra en arrière. Son oeil laissait place à un trou conséquent d'où le sang sortait à présent. Les autres regardaient leur ami mort, sans bouger. D'autre groupe jetaient quelques coups d'oeil effrayé à la scène. Casey monta dans son véhicule, sous le regard étonné de tout les passants de la rue, avant de repartir en direction du centre ville.


Il c'était arrêté au niveau d'un parc. Les gens marchaient tranquillement en famille, cherchant un peu de repos et d'air frais. C'était peine perdu dans une ville comme celle-ci, mais ça valait le coup d'espérer. A chaque famille qui passait, Casey ressassait le passé, pensant à la sienne qui avait viré en vrille pour des histoires à la con. L'argent appel l'argent, et le pouvoir se fait désirer. Ce genre de choses finit forcément par exploser au visage de celui qui essaie d'en avoir toujours plus lorsqu'il en a déjà de quoi satisfaire les plus puissants de la ville. Damian était de cette catégorie. Au fond, Casey savait qu'à un moment, ce serait Jessy ou Damian. Il n'y avait plus de place pour les deux à ce stade des choses. Et son "mentor", lui, l'avait compris. Jessy passait petit à petit à la catégorie supérieur, une catégorie que le nouveau patron de Casey avait déjà dépassé depuis longtemps. Quelques années en vérité...

C'est en pensant à cela, en jouant avec le briquet de son père, assis sur ce banc où il devait attendre, qu'un homme arriva rapidement en skate, avant de s'asseoir sur le banc. Sa capuche retiré laissait place au visage métisse du jeune homme, légèrement plus jeune que Casey.

" Yo.
- salut.
- C'est toi le gars ?
- Ca dépend de ce que tu cherches.
- Ouai non ! C'est toi que j'cherche, j'en suis sûr. Tiens cadeau. "


Il sortit un téléphone qu'il jeta en direction de Casey. Dès la réception, il se mit à sonner. Le téléphone décrocha. Casey savait comment ça marchait. Il ne devait rien dire pendant un moment, avant que l'homme à l'autre bout du fil finisse par répondre.

" Tu n'es pas un homme discret Casey.
- Ca m'est bien égal.
- Pas moi. Je t'ai dit de rester à ta place.
- Personne d'important n'est mort que je sache.
- Combien il y avait dans le sac que tu a pris ?
- Vous me faites surveiller ? Vous n'avez pas confiance.
- Tu sais bien que je surveille absolument tout le monde. Dis au jeune à côté de toi d'allez là où il sait.
- Petit, va là où tu sais, t'a plus rien à faire ici.
- Casey, tu lâche prise maintenant, et tu attend que je te demande de faire quelque chose. J'espère qu'on c'est bien compris toi et moi. Tu ne me sers à rien si tu commence à jouer à cache cache avec Jessy.
- J'essayerais.
- Parfait. Détruit le portable, jette le dans la flotte, ça m'est égal du moment que tu ne le garde pas et que personne ne peux le trouver. "


L'appel prenait fin ainsi, au malheur de Casey qui se voyait une fois de plus restreint dans ses mouvements. Pourquoi avoir rejoint cet homme après la mort de son père si c'était pour être bloqué ainsi ? Simplement parce qu'il ne lui a pas laissé le choix. Son "mentor" voulait que Shawn Hayes et Jessy Orton restent vivant. Des raisons inexpliqués, quand on voit que c'est cet homme qui, aujourd'hui, participe au commandement du groupe du défunt Dwayne Orton, de la plus discrète des façons, sous le nom de Tayron Dowen, comme son faux prédécesseur.
avatar
Azelat
Admin

Messages : 21
Date d'inscription : 05/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://badassteamforum.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum